• Esport-Management

G2 Esports : vers un 5eme sacre européen sur League of Legends ?

Mis à jour : 23 avr. 2019


La structure montée par Carlos ‘ocelote’ Rodriguez semble une fois de plus favorite dans la course au titre...


Après avoir démarré de la plus belle des manières la saison en recrutant notamment Rasmus ‘Caps’ Winter, ancien Fnatic ayant disputé la Finale des Worlds, et en ayant enchaîné neuf victoires de rang dès l’ouverture, G2 s’est une fois de plus affiché en tant que favoris au titre. Sans lâcher une seule seconde la première place du championnat, les coéquipiers de Perkz – entre-temps passé au poste d’AD Carry – n’ont eu qu’à infliger à Origen, leurs dauphins, un sévère 3-0 pour retrouver une nouvelle fois la finale du LEC, et de n’être qu’à un dernier pas d’un 5eme titre.


Quel adversaire en finale ?


Pour s’adjuger la couronne ce dimanche, il faudra donc logiquement s’imposer dans la Rotterdam Arena. Mais contre qui ? Origen, déjà effacé facilement ? Ou bien Fnatic, déjà beaucoup plus redoutable sur le papier… Après un début de saison extrêmement compliqué, les Oranges et Noirs sont plus que jamais de retour au top niveau, notamment après que leur nouveau midlaner star, Nemesis, a enfin trouvé ses marques. Et si les vice-champions du monde en titre s’imposent contre Origen ce samedi 13, ils retrouveront leur grand rival G2 en finale. Une affrontement d’une tout autre dimension. Le point d’orgue de plusieurs semaines de compétitions qui s’achèverait, quoi qu’il arrive, en apothéose.


Une opposition légendaire


Malgré leur rivalité historique (leurs confrontations sont des clasicos), G2 et Fnatic ne se sont en réalité affrontés qu’une seule fois en finale du championnat. C’était en 2018 lors du segment de printemps, et le vent avait tourné en faveur des Fnatic qui s’étaient imposés 3-0.


Et des équipes ayant remporté un titre en LEC (anciennement LCS EU), il n’y en a pas beaucoup. Seulement trois en réalité. Et sur les douze splits joués en Europe depuis 2013, les deux monstres se partagent onze titres : sept titres pour Fnatic, quatre pour G2. Il faut remonter à 2014 et à la glorieuse Alliance de Froggen, Shook, Wickd, Nyph et Tabzz pour voir une autre équipe s’imposer en Europe. Une situation assez inédite dans l’histoire de League of Legends. Et ce n’est surement pas ce Spring Split 2019 qui ira à l’encontre de la dynastie établie par ces deux poids-lourds… L’heure de la vengeance aurait-elle sonnée pour G2 Esports ? Cette finale, peu importe qu'elle se déroule contre Fnatic ou contre Origen, nous le dira !

38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
live_twitch.png